Rénovation des phares

 

Rénovation des phares

 

 

 

Une bonne visibilité est essentielle pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Un éclairage peut devenir insuffisant à cause de l’opacité des optiques. Ce problème est désormais soumis à contre-visite au contrôle technique automobile.

 

De plus, pour nous les detailers, avoir des optiques comme au premier jour est obligatoire.

 

En effet, avec le temps, les contaminations, les pollutions diverses, le plastique ou le verre de vos phares devient opaque et laisse de moins en moins passer la lumière. Pas besoin de tout changer ! Des techniques simples et peu coûteuses de polissage de phares permettent en effet aux phares de retrouver une seconde jeunesse et d’être à nouveau transparents.

 

 

Comment procéder ?

 

  • Rénovation des optiques  avec polisseuse et polishs (pas de ponçage manuel)

 

Pour cette technique, on va se munir d’une polisseuse rotative, de mousses de polissage de diverses abrasivités ainsi que des compounds et polishs adaptés.

 

On commence par une abrasivité moyenne.

  • Si le résultat est correct, on va utiliser une abrasivité moindre et on observe le résultat.

 

  • Si le résultat est insuffisant, on utiliseras une mousse davantage abrasive et un produit également davantage abrasif.

 

 

Par exemple, une réalisation sur une Peugeot 206.

 

Utilisation de la gamme Pro Alchimy7 Gamme Correcta P1000 puis P3000 et P7000 et une rotative. Rendu avec un 50/50.

 

Le résultat est rapide. Les optiques ayant une forme facile, sans réel relief.

 

 

  • Rénovation avec ponçage manuel type wetsanding et polisseuse

 

Rénovation plus complexe, car les optiques présentent des contaminations bien ancrées et un certain relief : le cas du Range Rover Sport.

 

Mode opératoire.

– Ponçage à l’eau (wetsanding) des phares avec un grain de 1000 (Ayant commencé au grain 2000 c’était pas parfait). Là aussi, toujours débuter avec un grain ‘moyen’ et selon, monter ou descendre en abrasivité.
– Utilisation de Alchimy7 Nett Lux Pro en Lube 1:20.
– Utilisation de polisseuse orbitale Carpolish.
– Pad Hex Logic ‘Hard’ + Alchimy7 P1000.
– Puis ‘remontage’ avec Pad Hex Logic Médium et Soft respectivement avec Alchimy7 Gamme Correcta P3000 et P7000.
– Protection ensuite avec Glaco.

 

Technique en étapes.

On constate bien les contaminations (ainsi que le relief des optiques).

 

Utilisation de la technique du wetsanding.
Après ponçage et polissage le résultat recherché n’est pas encore atteint.
Il y a encore du brouillard donc je continue le ponçage et le polissage.

 

(Pas de scotch sur l’aile ni le capot car je dois les reprendre).


Reprise du travail de wetsanding (avec grains 1000-1500) + Alchimy7 Nett’Lux Pro en 1:20 en lube.

 

Là on est mieux. La brillance est visible. Plus de brouillard après polissage (Gamme Correcta Alchimy7 P1000/3000/7000).

 

Une photo le travail terminé avec pose du Glaco concernant ce phare.

 

 

Et de l’autre phare bien entendu.

 

Un 50/50 pour voir la différence.

 

 


 

 

Le polissage des phares doit donc se pratiquer avec une certaine technique.

Comme un polissage de carrosserie. Là aussi, une fois le travail terminé de polissage, penser à protéger avec un sealant les optiques.

 


 

 

Si vous avez besoin d’aide, venez en discuter sur le forum Esthauto.

Lien : Le polissage des phares sur Esthauto