Lustrage

Lustrage

 

 

Cette étape consiste à nourrir la peinture.

 

 

Pourquoi le lustrage ?

Avec le temps, la correction, la peinture perd de ses huiles.

Cette étape s’intercale entre l’étape de polissage et la pose de cire.
Si vous n’avez pas de correction à effectuer cette étape s’intercale entre la décontamination et la pose de cire.

C’est une sorte de soin hydratant automobile.

Il convient de réaliser cette étape avant chaque pose de cire protectrice.
En effet, le rendu et la tenue de la cire seront issus de cette phase de lustrage.

Le rôle de l’étape de lustrage a pour but de préparer la surface à recevoir une cire, synthétique (sealant) ou naturelle (carnauba) ou hybride.
Elle favorise son accroche.

 

 

Eléments nécessaires

 

– 1 applicateur mousse à la main ou pour polisseuse (selon votre choix de technique).

– 1 micofibre pour le buffing (Buffing Towel).

– 1 microfibre pour le lustrage (Polishing Towel).

– 1 produit selon la technique et l’effet souhaité :

— 1 cleaner (dégraissant) pour éliminer les produits résiduels en profondeur.

— 1 cleaner-glaze (nettoyant-lustrant) pour nettoyer et nourrir la carrosserie.

— 1 bonding agent (primaire d’accrochage) pour polymériser avec les protections synthétiques.

 

 

Le choix adapté du produit

 

Il y a divers produits comme évoqués ci dessus pour mener à bien cette étape du detailing.

Ils permettent selon leurs spécificités de nourrir (glazes), masquer (fillers), nettoyer (cleaners), favoriser une accroche de cire (pre-wax), apporter une protection et embellir le rendu (AIO) d’une protection.

Il est alors important de différencier 2 grandes ‘familles’ de produits selon leur composition :

Les bases synthétiques et les bases grasses.


Comme il existe des cires de base synthétique et des cires de base grasse, le produit lustrant devra être compatible.

Ceci de façon à apporter les fonctions précédemment évoquées (Nourrissage, protection, accroche . . .).


Par exemple, la pose d’un sealant nécessitera une surface exempte d’huile tandis qu’une carnauba aura besoin des huiles des glazes.


Selon la cire protectrice choisie il convient de choisir son lustrant.

 

 

– Base synthétique :


Le produit sera exempt d’huiles.


Il favorisera l’accroche d’un sealant et/ou hybride.

Essentiellement produit classé dans les cleaners et AIO.

 

– Base grasse :


Action nourrissante : contient des huiles.

Favorisera protection et accroche d’une carnauba.

Inadapté pour une cire synthétique (sealant) ou hybride.
Essentiellement des glazes et cleaners.

 

 

Voici en exemple les compatibilités entre les ‘lustrants’ et les ‘cires’ selon les bases :

PDF :
PDF/lustrer.pdf

 

 

Des questions ? Venez sur ESTHAUTO : Forum.