Les polisseuses : comment les différencier ?

 

 

Rotative, orbitale ou roto-orbitale ?

 


Quelles différences entre les trois types de polisseuses ?

Voici un schéma montrant leurs rotations :

 


La polisseuse rotative

La polisseuse rotative (ou circulaire) est souvent plébiscitée par rapport à la polisseuse orbitale.

Ceci en raison de son efficacité et de son rendement sur des carrosseries très abimées, notamment sur les vernis durs.

Ce genre de polisseuse arrivera à corriger davantage les défauts qu’une orbitale, simplement parce qu’un mouvement rotatif donne un passage plus rapide et plus soutenu.

Il en résulte un échauffement plus rapide de la zone travaillée et une friction des compounds et polishs plus efficace.

La polisseuse rotative travaille sur le couple et la chaleur dégagée.

 


La polisseuse orbitale

La polisseuse orbitale (appelée également DA : Dual Action) travaille davantage sur la vitesse.

Pour le même résultat qu’une circulaire (ou rotative) il faudra davantage de temps.

Cependant, le travail se fait en toute sécurité et les finitions sont parfaites.

Techniquement, les polisseuses orbitales ont un mouvement particulier de leur tête.

Leur plateau tourne sur un axe central qui tourne lui même de façon excentrique.

 


La polisseuse roto-orbitale

Elle possède un mode roto-orbital, équivalent aux orbitales (Dual Action) et un mode totalement circulaire.

Ces machines ont la particularité de tourner sur un axe orbital et plus du tout sur un axe central.

 


Pourquoi une polisseuse ?

La polisseuse est un outil indispensable au detailer pour obtenir un résultat parfait de correction.

Mais il existe énormément de modèles.

Il existe aussi plusieurs catégories, mais je vais vous parler uniquement de deux d’entre elles.

Vous avez les polisseuses rotatives et les les polisseuses orbitales.

A savoir que même dans les orbitales, vous avez plusieurs types de polisseuses.

Désormais, vous avez les orbitales classiques, roto-orbitales et orbitales à rotation forcée.

Côté « marques » pour les plus connues, vous retrouvez Festool, Flex, Makita, Rupes.

 


Les polisseuses en détail 

 


  • La polisseuse rotative (circulaire)

Une polisseuse rotative corrige sur deux paramètres principaux : la vitesse et la chaleur.

Comme son nom l’indique, ce type de polisseuse a un mouvement circulaire.

Elle va dégager une grosse puissance et générer beaucoup de chaleur.

Penser donc à contrôler régulièrement la chaleur de la surface sur laquelle vous travaillez. Ceci évitant de bruler / percer le vernis. Si la surface devient chaude, attendre qu’elle refroidisse tout simplement.

Il faut savoir également que ce type de polisseuse laisse des traces de correction : les hologrammes.

C’est pourquoi on utilise ce type de polisseuse pour corriger et on va utiliser une polisseuse orbitale pour parfaire la finition.

  • La polisseuse rotative va permettre de retirer les plus gros défauts : rayures, micro rayures.
  • La polisseuse orbitale va permettre de retirer les défauts créés par la rotative (hologrammes).

Point important : en detailing, ce type de polisseuse rotative demande une certaine expérience.

Le mieux est de s’entrainer sur une pièce de carrosserie trouvée chez un carrossier et lire les conseils sur le forum Esthauto.

 

Souvent des véhicules (mêmes neufs) présentent des hologramme à cause de leur préparation. Un passage à l’orbitale suffira.

 


  • La polisseuse orbitale (ou Dual Action) ou roto-orbitale

Une polisseuse orbitale corrige davantage selon sa vitesse.

Pourquoi ce nom ?

Tout simplement parce que ce type de polisseuse combine deux mouvements.

Une polisseuse orbitale comme son nom l’indique, présente des mouvements « en orbite ».

Elle combine un mouvement circulaire et un mouvement décentré de l’axe du moteur (mouvement en orbite).

Si vous ne devez posséder une seule polisseuse ce sera de ce type là. Elle ‘pardonnera’ certaines erreurs contrairement à une circulaire.

De plus, ce type de polisseuse permet également des corrections (parfois tout aussi bien qu’une rotative) et à l’application de cleaner et cire de protection.

Point important : c’est le type de polisseuse à posséder quand on débute. Ou en complément d’une rotative pour les habitués du detailing.

 


 

Le choix selon les caractéristiques ?

Plusieurs paramètres à prendre en compte avant l’achat :

  • L’utilisation
  • Le poids
  • La puissance du moteur
  • Les OPM (OPM = Orbite Par Minute) pour une orbitale
  • Les TRS/MIN (TRS/MIN = Tours Par Minute) pour une rotative. 
  • La regulation de la vitesse.
    • Astuce : Faire un trait sur le plateau avec un marqueur. En mettant de l’appui, la polisseuse va faire du « sur place » et sauter alors quelle devrait tourner. Grace au marqueur on voit si elle tourne ou saute.

Esthauto vous conseille et répond à vos questions : Polisseuses, rotatives, orbitales, les mousses de polissage

 


 

Merci à Francky de BPA 🙂