Le nettoyage haute pression en station

 
Detailing .... Mais pas chez soi ....
Beaucoup de passionnés de detailing mais parfois le passage en station est inévitable pour certains. Soit parce que chez eux pas de récupération des eaux usées, soit un habitat en appartement. En station, il ne s'agit pas d'ennuyer tout le monde en monopolisant la rampe 20 minutes ni de se balader avec ses seaux sur place.
En plus d'être en général interdit (c'est souvent noté), c'est pas respectueux. Le principe est d'utiliser l'eau du nettoyeur haute pression pour dégrossir le travail, enlever les résidus sans action mécanique, puis de de se garer a proximité et de finir le travail à la main avec un Quick Detailer pour éliminer le film routier résiduel sans risquer de faire des micro-rayures.
 
C'est ce que l'on appelle la technique du Dry Aid.
 
 
 
Pré-réquis
Une carrosserie traitée et protégée par un sealant et/ou une carnauba.
Sans ce pré-réquis, il faudrait frotter trop fort pour décoller certains résidus, au risque de rayer !
 
 
Lavage
Elle sert à augmenter l'action de la Haute Pression par un apport de shampooing neutre ou de produit spécifique pour jantes et/ou bas de caisse + passages de roues.
On utilise un simple spray ou un petit pulvérisateur avec pompe. Le mélange se prépare à l'avance avec votre shampooing préféré bien dilué.
Attention : En cas d'utilisation d'un degreaser ou d'un produit pour jante, veiller à ne pas en pulvériser sur la carrosserie. La protection serait attaquée.
 
 
Rinçage à la lance Haute-Pression
On rince toute l'auto avec la lance, uniquement avec de l'eau non déminéralisée.
Ne jamais utiliser la mousse détergente du NHP qui serait néfaste à terme pour la protection de votre peinture. Utiliser uniquement l'eau sans action mécanique puisque vous avez utilisé votre préparation en spray.
L'action du jet doit idéalement faire un angle de 45° avec la surface lavée. Une distance d'environ 30cm minimum est conseillée.
En technique, on commence par les parties basses (les plus sales en général) puis de haut en bas.
Se laisser quelques secondes de marge avant la fin de la minuterie du NHP afin de repasser rapidement le rinçage sur l'ensemble de l'auto, à une distance plus éloignée avec le programme d'eau déminéralisée éventuellement mais proscrire le programme de cire de finition.
 
 
Technique du Dry-Aid
Le soucis avec le nettoyage haute pression seul, votre carrosserie peut sembler propre mais ne l'est pas. Paradoxe ? Oui et non.
Sans action mécanique il est difficile de retirer tout le film routier qui est en général gras.
Cette étape est donc une action mécanique consistant à passer un Quick Detailer sur la carrosserie encore mouillée avec une microfibre de Haute Densité.
On se gare donc à proximité de la rampe de lavage, à l'ombre bien entendu. Ne pas rouler trop longtemps sinon des contaminations se colleront en plus du film routier.
Les lubrifiants contenus dans les QD englobent les saletés pour les empêcher de faire des rayures.
Il ne faut pas faire de mouvements en cercles mais toujours suivre les lignes de la carrosserie.
Ne pas exercer de pression trop forte. Faire glisser la MF en la tirant avec ses deux mains dans deux coins par exemple. C'est une étape délicate.
Il est vivement conseiller de réserver une MF pour les parties basses et une pour les jantes bien entendu.
 
 
Séchage final
Pour le séchage final, il s'effectue avec une MF propre, très douce, de préférence de taille double, haute densité.
A ce stade, si le travail a été bien fait, cette MF doit rester propre.
Une alternative est le passage d'un Quick Wax à la main. Là aussi avec la technique de la MF haute densité.
 
 
Finitions
On peut maintenant peaufiner le lavage initial effectué en passant un produit vitre sur les surfaces vitrées (rétroviseurs compris) que l'on essuiera avec sa MF spéciale vitre. Attention à ne pas pulvériser le produit sur la carrosserie.
Les pneus peuvent être traités avec un produit spécifique avec applicateur spécial ou un pinceau large.
En profiter pour retirer les traces de goudron sur les jantes. Et repasser un coup de sealant.
Utiliser des produits spécifiques pour les parties plastiques et les joints, les chromes.
 
 
Conclusion
Cette technique bien maîtrisée on obtient de très bons résultats sans risque de rayer sa carrosserie. Le risque ZERO n'existe pas mais si vous respectez cette technique et que vous n'avez pas d'autre choix ça ira pour le mieux.
Il faut un bon choix des produits et des accessoires bien entendu.
L'avantage est que cette pratique peut être faite régulièrement quand on n'a pas la chance d'avoir un Haute Pression chez soi ou que l'on habite en appartement.
 
Je conseille bien entendu de réaliser un vrai lavage traditionnel au jet et la technique des 2 seaux tous les 3 lavages HP.
Dans ce cas là par exemple ne pas hésiter à aller laver sa voiture très tôt le matin ou tard le soir si votre station est accessible.
 
Version PDF : PDF/station.pdf
Visitez Esthauto : Esthauto.com