Le canon à mousse (Foam lance)

 

Vous avez certainement déjà vu une sorte de mousse intense lors des phases de detailing.  Cette neige mousse (ou snow foam) a pour fonction de permettre le lavage (ou prélavage) sans contact avant tout. Celle ci est créée par un canon a mousse (ou foamer ou foam lance) ou se mélange eau, shampooing (+/- additif moussant), air couplé avec la propriété de l’effet Venturi. Le principe « actif  » permet d’envelopper les contaminants de surface et de les faire glisser ensuite sur la carrosserie, réduisant ainsi au maximum le risque de micro rayures.

 

 

 

 

Pré-requis

Pour commencer il suffit de posséder un shampooing auto, un additif moussant éventuel (SF) un peu d’eau, et bien sur un canon à mousse. Pour les 2 premiers items je vous invite à lire nos fiches : http://www.forum.esthauto.com/centralisation-laver-decontaminer-t9131.html L’eau ne posera pas de soucis tant qu’elle est de bonne composition. Pour le canon a mousse ou Foam-lance, c’est l’accessoire indispensable pour créer une mousse onctueuse et riche. Certes le mieux est de posséder un nettoyeur haute pression (NHP) mais pour les detailers n’ayant NHP ou en appartement (donc en station NHP) il y a aussi possibilité.

 

 

Les différents Foam-lance

La foam-lance basse pression : Elle se branche comme son nom l’indique à une source d’eau à basse pression (par exemple un simple tuyau d’arrosage). C’est un canon à mousse économique car il ne nécessite pas l’achat d’un poste NHP car il peut être utilisé avec une simple arrivée d’eau.

 

La Foam-lance haute pression : Ce canon à mousse à haute pression comme son nom l’indique est à brancher sur un nettoyeur à haute pression (NPH) Il s’installe tout simplement à la lance du NHP. La mousse est donc plus intense et dense.

Attention: Il est important de choisir une Foam Lance compatible avec sa station NHP en choisissant le bon adaptateur (selon la marque de votre NPH)

 

La Foam-lance a air comprimé : Comme simplement indiqué il s’utilise avec un compresseur à air. Celui pouvant être électrique ou thermique. Il permet donc le mélange d’air et le contenu de son réservoir (eau + shampooing +/- additif moussant).
Il faut néanmoins un compresseur puissant pour créer de la mousse. Pas besoin de source d’eau pour cet accessoire. Cependant il faudra bien rincer après avoir « moussé » son véhicule.

 

La foam-lance a pré-pression : Ce n’est pas à proprement parler d’une Foam Lance dans le sens strict du terme mais cet accessoire permet d’obtenir une bonne mousse avec un pulvérisateur. C’est idéal pour les non possesseurs de point d’eau à domicile. C’est pratique en station NHP par exemple. Il suffit de préparer sa mixture (Eau + Shampooing +/- additif moussant) à l’avance et d’aller en station NHP. On pompe pour créer le vide et on pulvérise.

Méthode d’utilisation

Sans contact:

Préparation du mélange selon préconisations.
On mouille le véhicule.
Ajustement du débit d’air (selon l’accessoire utilisé). Plus on augmente la densité de la mousse et plus on consomme du shampooing.
Branchement de l’accessoire (selon modèle).
Pulvérisation de la mixture.
Rinçage à l’eau après avoir respecté un temps de pose éventuel de la mixture.
Ensuite séchage du véhicule ou lavage avec technique des 2 seaux.

 

Attention: Cette technique est compatible avec un véhicule peu sale et protégé. Choisir alors un shampooing et un additif moussant neutres

 

Méthode d’utilisation

Avec contact:

Préparation du mélange selon préconisations.
On mouille le véhicule.
Ajustement du débit d’air (selon l’accessoire utilisé). Plus on augmente la densité de la mousse et plus on consomme du shampooing.
Branchement de l’accessoire (selon modèle).
Pulvérisation de la mixture.
Laisser agir la mixture selon les préconisations.
Pulvériser un peu de mixture sur le gant de lavage.
Laver le véhicule avec la bonne technique (2 gants, 2 seaux, Grille type Grit Guard).
Rincer et sécher le véhicule.

 

Les produits

Pour avoir une mousse dense et efficace le choix du shampooing est important ainsi qu’un éventuel additif moussant. Je vous invite à lire les fiches d’Esthauto : http://www.forum.esthauto.com/centralisation-laver-decontaminer-t9131.html

 

 

Qu’en pensez ?

Cette technique est un « plus » dans le detailing. Au début on pensait à un simple amusement, une futilité. D’ailleurs on démontrait souvent son aspect marketing et quoi de mieux pour nous faire passer pour fous ? Il faut voir que la mousse créée permet de bien emprisonner les particules contaminantes et aide au nettoyage en profondeur des surfaces. Le contact carrosserie/contaminant sera moindre. La mixture permettant de dissoudre les contaminations de surface et donc éviter les contacts et frottements générateurs de défauts. Côté écologie choisissez des produits biodégradables. De son côté cette technique est moins consommatrice d’eau. Alors amusez vous bien tout en préservant votre detailing. D’ailleurs pour vous amuser il existe des additifs moussants colorés :)