Les étapes du detailing

 

Les étapes du detailing

 


La préparation extérieure esthétique automobile se décompose en diverses étapes nécessaires.
Chaque étape a son importance et un certain mode opératoire est à suivre pour sublimer votre automobile.
Le but de la préparation étant d’avoir une surface impeccable, protégée et non contaminée.

A travers ce post vous lirez une synthèse de ces étapes. Vous trouverez au long du forum les guides détaillés de chaque étape.
Voici les différentes étapes retenues et l’ordre dans lequel elles doivent être faites dans l’idéal.
Notre but est de vous expliquer les grands étapes en reprenant les éléments (produits et accessoires) utiles pour chaque étape.

Cette liste est non exhaustive mais donne un aperçu des besoins.


Prélavage – Lavage des roues
Avant de commencer un bon detailing il convient de pré-laver correctement son véhicule.
Commencez par les jantes, les passages de roues et les bas de caisse.
Pré-rincez les zones à traiter puis pulvérisez le produit jantes. Brossez si nécessaire puis rincez.
Procéder jante par jante. Dégraissez ensuite les flancs des pneus et les passages de roues. Rincez.
Passez ensuite à la carrosserie. A l’ombre de préférence.
Rincez la, pulvérisez votre shampooing (Hard) avec ou sans additif par la méthode qui vous convient.
Selon, laissez agir la mousse. (lavage sans contact)
Passez éventuellement avec un pinceau adapté aux endroits peu accessibles (Logos, contours de plaques, …) Rincez.
Pas d’action mécanique.

Eléments nécessaires :
1 Pulvérisateur. (A pression ou superspray. Foam Gun. Foam Lance)
1 Shampooing. (Qualifié de Hard / Pré-Wash)
1 Additif moussant. (En général sans pouvoir nettoyant)
1 Accessoire de rinçage. (Jet d’eau banal ou nettoyeur haute pression)
Le nécessaire au lavage des roues. (Nettoyant jantes, dégraissant, brosses spécifiques)


Lavage – Séchage
Le lavage permet d’enlever les saletés (poussières, fientes, insectes, …) présentes sur la carrosserie et d’avoir une voiture propre.
Vous retrouverez le résultat de votre préparation esthétique automobile comme au premier jour. Voire mieux.
La lavage doit se faire toutes les semaines ou tous les 15 jours, en fonction de l’état de propreté de votre voiture (intempéries, nombre de kilomètres parcourus).
Le séchage est tout aussi important.
Evitez les peaux de chamois naturelles (qui laissent des huiles sur la carrosserie).
Utilisez donc une raclette en silicone (pour retirer l’excédent d’eau) puis une microfibre de séchage (Drying Towel) en général gaufrée.
Possibilité d’utiliser la technique du Dry-Aid. Aidé d’un QD vous humidifiez la microfibre de séchage avant de la passer sur la carrosserie. Ensuite, aidé d’un QD vous séchez la carrosserie, ceci évitant les traces de calcaire ou autres.

Eléments nécessaires :
2 seaux avec Grit Guard (1 pour le shampooing et 1 pour le rinçage des accessoires).
2 gants et 1 pinceau (1 pour les parties hautes et 1 pour les parties basses, 1 pinceau pour les détails).
1 shampooing de votre chois selon l’effet désiré. Hard ou Soft / Rénovation ou Entretien.
1 accessoire de rinçage (cf.ci-dessus).
1 raclette de séchage siliconée + 1 microfibre de séchage.
1 Quick Detailer pour humidifier votre microfibre de séchage et pour la technique du Dry-Aid (Séchage avec microfibre après passage de QD sur la carrosserie).


Décontamination
Malgré le lavage régulier de votre voiture, la carrosserie va se contaminer. (goudron, résine, retombées industrielles, brouillard de peinture, …)
Ces contaminants adhèrent à la peinture et ne sont pas enlevés par les shampooing. Vous pouvez les sentir en passant votre main sur la carrosserie après un lavage : elle est rugueuse.
Le bruit est aussi une indication du niveau de contamination.
Retirez les contaminants tels que goudron et résine.
Pour ce faire, munissez vous de nettoyants goudron et résine ainsi que de microfibres. Laissez agir les produits et retirés aisément les résidus avec une microfibre.
Retirez le reste des particules à l’aide d’une barre d’argile. (ClayBar)
Elle se passe avec une bonne lubrification de la carrosserie avec un Quick Detailer (QD). Attention. En plus de retirer les contaminants elle retire également les cires présentes sur votre carrosserie.
Vous allez obtenir une surface totalement propre et lisse comme un miroir.
Un guide spécial est aussi disponible sur le forum.

Eléments nécessaires:
1 dégoudronnant.
1 microfibre de travail (Working Towel).
1 accessoire de rinçage.
1 barre d’argile (ClayBar).
1 lubrifiant pour clay. (ClayLube)
2 ou 3 microfibres absorbantes à poils longs (Ultra Plush Towel).


Correction – Polissage
Des défauts persistent. Ceux ci sont présents dans la surface du vernis et ne peuvent pas être enlevés par le simple passage d’une ClayBar. (Qui n’agit qu’en surface)
Il s’agit de traces de pluies acides, de taches, de rayures, d’oxydations et de tourbillons.
Pour les retirer il faut utiliser une gamme de polishs.
En général il convient d’utiliser 1 polish abrasif (compound) et un polish de finition.
Il peut s’intercaler d’autres polishs comme des polishs anti hologrammes.
Il existe 2 grands types de polishs :
1. Ceux avec des remplisseurs qui vont combler également les défauts et remettre ainsi la surface à niveau.
2. Ceux avec des abrasifs qui vont décaper une fine couche de vernis afin d’égaliser la surface du vernis.
L’application d’un polish peut se faire soit à la main soit à la polisseuse.
Les polishs les plus abrasifs sont communément appelés « Compounds ».
Ils servent à corriger les défauts sévères. Ils sont à utiliser avec précaution.
Viennent ensuite les polishs dits « Intensifs », pour les défauts moyens.
Enfin, les polishs dits de « Finition » pour les défauts mineurs.
Plus le polish est abrasif et plus il va laisser de nouveaux défauts sur la carrosserie. (hologrammes, micro rayures)
Ces défauts sont dus aux abrasifs présents dans le polish lui même.
Ainsi, un Compound va corriger des défauts sévères mais va laisser ou créer des défauts moyens. Ces défauts seront retirés par le Polish Intensif puis le Polish de Finition.
Vous l’aurez compris, lorsque l’on utilise un niveau d’abrasivité, on passe toujours après le niveau en dessous pour assurer un fini parfait.
De même, on ne commence pas par le niveau d’abrasivité le plus élevé. On ne ferait que retirer (peut être inutilement) une couche de vernis, aussi fine soit elle.
On commence toujours par le polish le moins abrasif. S’il reste des défauts on monte en abrasivité.
Puis on redescend en abrasivité pour la finition.
Là aussi, un guide détaillé est disponible sur le forum.

Eléments nécessaires:
Adhésif de masquage.
1 PTG éventuel. (Paint Thickness Gauge)
Des polishs selon leur degré d’abrasivité/
1 polisseuse électrique avec ses pads selon leur degré d’abrasivité.
Des mousses de polissage à la main (si travail à la main ou pour les endroits difficiles d’accès) selon leur degré d’abrasivité.
Diverses microfibres d’essuyage. (Buffing Towel)
1 produit de type IPA.
source dynamique d’éclairage.


Lustrage
C’est une sorte de soin hydratant automobile.
Cette étape ne corrige aucun défaut et ne protège pas votre peinture. Raison pour laquelle elle se situe entre le polissage et le cirage.(Respectivement la correction et la protection)
Cette étape permet de nourrir la peinture en restaurant les huiles perdues lors de la phase corrective et de lui redonner donner son éclat.
Pour cette étape on utilise généralement un glaze. Il existe aussi des produits « tout en un »: AIO (All In One)

Eléments nécessaires:
1 applicateur manuel (pad) ou pour polisseuse.
1 microfibre d’essuyage. (Buffing Towel)
1 microfibre de lustrage. (Polishing Towel)
1 protection de votre choix:
1 Sealant. (acrylique ou polymères)
1 cire naturelle au Carnauba.
1 produit Hybride associant des composants synthétiques et naturel


Protection – Cirage
Cette étape est la dernière phase d’un detailing.
Elle consiste à appliquer une protection sur la carrosserie. La carrosserie sera donc protégée des agressions extérieures et elle sera la plus brillante possible.
Il existe plusieurs types de cires en fonction de leurs composition.
– Cire synthétique (Sealant) à base d’acrylique ou de polymères.
– Cire naturelle (Wax) à base de carnauba.
– Cire hybride, « mix » des cires synthétiques et naturelles.
Pour faire simple, un sealant offre une protection plus durable qu’une cire, mais ont un brillant plus froid.
Une carnauba aura donc une dirée de vie plus faible mais renforcera davantage les couleurs.
Il n’est pas rare non plus de trouver des cires qui sont des mélanges de plusieurs composants. (acrylique et polymère ou polymère et carnauba)

Eléments nécessaires:
1 applicateur mousse à la main ou pour polisseuse. (selon votre choix de technique)
1 micofibre pour le buffing (Buffing Towel).
1 microfibre pour le lustrage (Polishing Towel).
1 produit selon la technique et l’effet souhaité :
1 cleaner (dégraissant) pour éliminer les produits résiduels en profondeur.
1 cleaner-glaze (nettoyant-lustrant) pour nettoyer et nourrir la carrosserie.
1 bonding agent (primaire d’accrochage) pour polymériser avec les protections synthétiques.


Finition – Dressing
Eléments nécessaires:
VITRES :
1 polish vitres chimique ou abrasif. (Glass Polish)
1 claybar et son claylube pour décontaminer les vitres.
1 nettoyant vitres. (Glass Cleaner)
1 microfibre spéciale vitres. (Glass Towel)
1 produit de protection spécifique. (Glass Sealant)

PNEUS, CAOUTCHOUCS, PLASTIQUES :
1 APC. (Nettoyant Universel – All Purpose Cleaner)
1 Dégraissant. (Degreaser)
Des pinceaux et brosses spécifiques.
Des applicateurs mousse.
1 produit pour caoutchoucs et joints.
1 produit pour pneus.
Des microfibres.
METAUX :
Au choix selon leur état bien entendu.
Laine de fer 000 +/- papiers à poncer.
Produit type polish métaux.
Produit de protection des métaux.
Brosses.
Microfibres.
Bien nettoyer ses vitres avec des produits adaptés.
Faire de même sur les miroirs.
Le passage de claybar est parfois utile. Procédez donc comme sur la carrosserie.
Les vitres aussi peuvent bénéficier de protections spécifiques telles que des sealants.
Ensuite nettoyez les joints avec un APC, séchez les bien et appliquez un produit nourrissant et de protection contre le dessèchement.

Au niveau des pneus, dégraissez bien les flancs, brossez les.
Une fois bien secs, utilisez un produit de protection et de finition. (effet gloss ou non)
N’oubliez pas de raviver les sorties d’échappement, les calandres et autres joncs avec des produits là aussi spécifiques selon le type de surface.
Un polissage avec de la laine de fer 000 peut être nécessaire selon leur état quand les polishs métaux ne sont plus adaptés pour les rattraper.
Pensez à les protéger.

Maintenir
Le maintien est l’entretien courant de votre automobile afin de la préserver et de la mettre en valeur.
Il repose sur 2 types de produits :
Les QD
Les QW
Les QD sont utilisés entre deux lavages pour enlever les poussières, les fientes, etc . . .
Ce sont des lubrifiants qui peuvent être utilisés pour faire glisser la claybar sur la carrosserie mais aussi pour faire un lavage sans eau quand la voiture est très faiblement contaminée.
Les QW sont des ‘cires’ en spray.
Elles n’ont pas la même vocation que les cires en pot ou liquide qui forment une carapace pour protéger la carrosserie.
Les QW servent juste à redonner de l’éclat, booster la cire après un lavage au shampooing ou un nettoyage au QD.
Elles donnent un look fraichement ciré à votre automobile.

Eléments nécessaires:
1 QD (Quick Detailer).
1 microfibre haute densité (Ultra Plush).
1 QW (Quick Wax). Dans ce cas une microfibre de buffing et une de cirage (HD).